• Frizet en Belgique et mon RAMOS Pierre

    Frizet est un hameau bordant un ruisseau affluent du Houyoux et se trouvant entre les deux villages de Saint-Marc et Vedrin, à quatre kilomètres au nord de la ville de Namur (Région wallonne de Belgique).

    Histoire

    Bien que aujourd’hui réduit à un simple hameau qui est devenu dortoir de la ville de Namur, Frizet a une histoire ancienne ; il fut longtemps plus important que les villages voisins de Saint-Marc et Vedrin.

    Frizet était une très ancienne paroisse dont la première église daterait du VIIe ou VIIIe siècle (une des premières paroisses avérées dans la région namuroise). L'édifice (en ruines) que l’on voit aujourd’hui - l’église Saint-Martin - date du XVIe siècle, mais des éléments de ses fondations permettent d’hypothéser la présence antérieure d’un édifice datant de l’époque gallo-romaine (villa?).

    Des carrières et mines importantes de fer, plomb et pyrites, et même une usine de produits chimiques ont occupé plusieurs centaines de personnes jusque vers la moitié de XXe siècle.

    Patrimoine

    • La Ferme de Frizet est une ancienne seigneurie. Les bâtiments de la ferme, construits en carré, datent du XVIIe et XVIIIe siècle. Il s’y fait un élevage intensif de bétail limousin.
    • Le Calvaire de Frizet abritait un Christ en bois peint du XVIe siècle. L’ancien crucifix a été transporté dans l’église de Vedrin et remplacée par un crucifix de fabrication récente.
    • La Chapelle du Saint-Sacrement date de 1826.
    • L’Église Saint-Martin, un édifice du XVIe siècle, est fermée au culte à la fin du XIXe siècle car de nouvelles églises, construites dans les villages voisins de Vedrin et Saint-Marc, sont devenues paroissiales. Abandonné, le bâtiment se délabre rapidement, malgré son classement, en 1958, au patrimoine de la région. Un effondrement de la colonnade nord fait qu’un plan de sécurisation est mis en action. Dans une seconde phase le bâtiment doit être consolidé, et devrait être ouvert aux visiteurs.
    • Frizet avait aussi une gare sur la ligne de chemin de fer Namur-Tirlemont (Ligne 142). Le tracé est repris par le RAVeL 2.

     

    Pierre RAMOS/RAMOS DIT LAURENT/LAURENT s'est donc marié en cette église Saint Martin à Frizet le 15 janvier 1816!

    Frizet en Belgique et mon RAMOS Pierre

    au vu de l'acte paroissial du curé M. RAVE

    Frizet en Belgique et mon RAMOS Pierre

    Une chose est à présent certaine, ça s'est passé ici. Ouf!

     

    Et vient ensuite un nouvel évènement interessant :

    Pierre était employé par un seigneur ; ce même seigneur a décidé qu'il s’appellerait dorénavant LAURENT, d’où les méprises sur son patronyme qui  ont suivi..


     

    Mais qui est donc ce seigneur et Maitre des lieux?

    La Ferme de Frizet est une ancienne seigneurie. Les bâtiments de la ferme, construits en carré, datent du XVIIe et XVIIIe siècle. Il s’y fait un élevage intensif de bétail limousin.


     

    Pensez-vous qu'il soit possible de retrouver des documents concernant cette ferme et les personnes qui y sont passées entre 1815 et 1825?

     

    je fouine sur le net et je trouve ça :

    http://www.lesamisdefrizet.be/

     

    Le site de Frizet fut occupé et cultivé depuis au moins l’époque gallo-romaine, comme en attestent les quelques vestiges découverts : notamment une villa romaine sur la plaine de Berlacomine, une autre entre les vieux chemins « Su L’Tidge » et « Al Tchode Ewe », et deux cimetières situés dans les environs, l’un gallo-romain et le second mérovingien. La présence, toujours visible, de deux tumuli en bordure du bois des Tombes témoigne également de cette occupation antique. Une pièce de monnaie, appelée « le denier de Vedrin », attribuée au règne de Charles le Chauve (843-877), tend à prouver l’existence d’un fiscus carolingien à cette époque, dont les limites correspondaient à la juridiction de la paroisse Saint-Martin (voir plus loin). Une campagne de fouilles, menée en 1980 dans le sol de la nef de l’église Saint-Martin, a mis également au jour de nombreux éléments gallo-romains. Y furent principalement relevés des tronçons de murs d’un hypocauste romain avec pilettes en place, des pièces de monnaies romaines et médiévales ainsi que des fragments de céramiques des mêmes époques. Par ailleurs, différents tronçons des murs d’une église romane, remontant vraisemblablement au VIIIe siècle, de même largeur que l’église gothique qui l’a remplacée au XVIe siècle, ont été identifiés, ainsi que des tombes datant pour la plupart d’inhumations situées entre le XIIe et le XVIIIe siècle.

    L’ancienneté de l’occupation du lieu et de la fondation de Saint-Martin à cet endroit peut donc être établie avec une grande certitude. Dans les écrits, le sanctuaire apparaît pour la première fois en 1198. Dans l’acte de fondation d’une treizième prébende dans la collégiale Saint-Pierre Au Château (de Namur) Par Philippe II, Comte de Namur, il est mentionné que sont annexées qu’à cette prébende la collation de la cure et la grosse dîme de Frizet. Les archives des siècles postérieurs comprennent plusieurs mentions de Frizet et de son église. En Octobre 1452, Par exemple, le pape Nicolas V commet le doyen de Saint-Paul à Liège pour juger le différend qui s’est élevé entre le chapitre de Saint-Pierre et plusieurs laïcs au sujet des dîmes de Frizet et Vedrin. Les XVIe et XVIIe siècles furent une ère de relative prospérité économique pour la région, grâce à la création d’industries d’extraction de plomb dans la contrée, spécialement à Vedrin. Ils virent s’élever maintes églises rurales qui, pour la plupart, remplacèrent un sanctuaire vétuste. Ce fut le cas de Frizet. Le décimateur reconstruisit d’abord le chœur, endroit sacré qui se devait d’être au goût du jour.
    Ensuite, lui et ses paroissiens se chargèrent de la nef. Cette première « modernisation » dut avoir lieu vers 1547. Quelques remaniements intervinrent encore par la suite : au XVIIIe siècle, on procéda à l’agrandissement des nefs et à la reconstruction des murs latéraux avec ouverture des fenêtres actuelles, et
    En 1834 à l’adjonction de l’avant-porche. Sous Le régime français, l’église fut fermée pendant trois ans, de 1798 à 1801. Le 21 fructidor an VI de la République Française (7 septembre 1798), une estimation du bien national appelé l’église de Frizet fut réalisée. Le procès-verbal mentionne un revenu annuel de soixante livres et un capital de 1.200 livres. Bien que cette estimation ait été réalisée en vue d’une vente, il semble que celle-ci n’eut pas lieu et dès le concordat, en 1801, l’église ouvrit à nouveau ses portes au culte. Un fait remarquable est à noter dans l’histoire de l’église-mère de Frizet. Si, au temporel, le fiscus carolingien de Vedrin, passé dans le domaine des comtes de Namur, fut démembré assez tôt (aux XIIIe et XIVe siècles), au spirituel, la paroisse de Frizet a gardé son entité pendant près de douze siècles. Depuis ses origines jusqu’au XIXe siècle, l’église Saint-Martin fut en effet l’église principale (« integra ecclesia », comme la qualifient tous les pouillés connus) des villages et dépendances de Frizet, à savoir : Berlacomine, Champion, Cognelée, Daussoulx, Ponty, Rond-Chêne, Saint-Marc, Vedrin et Warisoulx, soit environ 3200 hectares.

    Extrait de l’article « L’EGLISE SAINT-MARTIN DE FRIZET » par André GHEUR (ancien membre fondateur des l’a.s.b.l.), paru dans « Le Guetteur Wallon » N°1 – 2006

     

    Je poursuis mes investigations et sur le même site, je trouve la liste des curés et le mien ou plutot le notre :

    1780   Martin Joseph RASE qui maria mes aïeux le 15 janvier 1816.

     

    J'ai encore trouvé ça :

    http://webapps.fundp.ac.be/bib/pdf/807.pdf

    c'est merveilleux de trouver enfin des traces lol

     

    je parcours tous ces documents en espérant trouver un nom, le nom de l'employeur de pedro?

    http://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1979_num_137_4_5871

     

    http://www.lesamisdefrizet.be/diverses-anecdotes/lage-dor-de-la-vallee-de-frizet/

     

    http://minedhistoires.org/wp-content/uploads/2015/05/Vall%C3%A9e-de-Frizet.pdf

     

    http://www.lavenir.net/cnt/dmf20150422_00637191

     

    Un début à suivre : http://www.lesamisdefrizet.be/visite-virtuelle-2/la-ferme-de-frizet/

    Frizet devint une seigneurie hautaine en 1626 et fut acquise vers cette date par Jean de Pinchard.

     

    « RAMOS un indice ENORME

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Michèle
    Mercredi 30 Août à 12:46

    YES !! ^^ ça avance bien !

      • Jeudi 31 Août à 10:36

        Merci Michèle, on va l'avoir mon Pedro!

         

      • Michèle
        Jeudi 31 Août à 10:48

        Oh bin dis donc, je l'espère bien !! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :